Un chariot de dispensation stylé sur les rails

La roue tourne pour la distribution des médicaments en EHPAD. Car le beau n’est pas l’ennemi du bien. Pour concevoir un chariot de dispensation plus esthétique, le Mobilier national, la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie et le Resah ont choisi d’unir leurs forces. Une jeune designeuse, Amélie Freyche, a déjà imaginé les formes du futur matériel.

© Mobilier national/Amélie Freyche

Faire entrer le beau dans les EHPAD. Cela passe aussi par le matériel. Surtout pour des équipements qui ne sont pas forcément réputés pour leur esthétisme. C’est pourquoi le Mobilier national, la CNSA et le Resah ont décidé de s’allier. Avec une ambition commune : proposer aux établissements médico-sociaux un chariot de distribution de médicaments plus « design ».

L’heure du soin

La belle histoire démarre en 2022, avec le lancement d’un appel à projets auprès de designers prometteurs. Il s’agit de réimaginer un objet du quotidien d’un EHPAD. C’est Amélie Freyche et son projet de chariot de médicaments, baptisé « L’heure du soin », qui tire son épingle du jeu.

Amélie Freyche

La jeune designeuse a présenté, lors du dernier Santexpo, les différentes étapes et les évolutions de son travail. Le fruit d’une vision nourrie par une enquête terrain (conditions et contraintes d’usage), l’étude des pathologies des seniors, et la prise en compte de nombreux facteurs.

Sa philosophie : imaginer un objet « en contraste avec l’environnement technique pour permettre d’apporter de la quiétude et du mouvement dans un espace assez statique », proposer un matériel « plus agréable »  qui reste un « outil de travail », donc ergonomique afin d’éviter les TMS. Et aussi capable de durer.

Un marché industriel pour fabriquer en série

© Mobilier national/Amélie Freyche

Au final, le chariot (50 x 60 x 105) se compose d’une forme pleine, la plus simplifiée possible à l’extérieur, dont la surface est réfléchissante. Ce coffre se subdivise à l’intérieur en deux espaces, avec des tiroirs pivotants, afin de permettre à tous les produits d’y trouver leur place.

« L’heure du soin » est actuellement en phase de développement avec les artisans de l’Atelier de recherche et de création du Mobilier national chargés de la mise au point des prototypes. Une fois abouti, le chariot fera l’objet d’un marché industriel passé par le Resah. Et si tout marche comme sur des roulettes, le chariot nouvelle génération pourrait commencer à être fabriqué en série à l’automne 2025.

Réagir à cet article

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *