Appel à projet innovant des ingénieurs hospitaliers en restauration

L’Union des ingénieurs hospitaliers en restauration (UDIHR) a lancé un appel à projet pour favoriser une initiative innovante capable de faire émerger une pratique plus performante et plus durable au service des patients et des professionnels de santé. Le projet retenu bénéficiera d’une dotation pouvant aller jusqu’à 10 000 euros. Vous avez jusqu’au 31 janvier pour candidater.

C’est une première pour l’UDIHR, pourtant née en 1996. L’association (150 adhérents, ingénieurs en restauration ou responsables d’unité centrale de production culinaire) a lancé un appel à projets, baptisé APIIHR (appel à projet innovant des ingénieurs hospitaliers en restauration).

Son but : favoriser, en appuyant une solution, l’émergence d’initiatives innovantes et de projets nouveaux capables de mieux appréhender les enjeux de demain et de développer des pratiques plus performantes et durables.

Les idées peuvent être organisationnelles, économiques, technologiques, conceptuelles, managériales, numériques, etc. Elles doivent concourir à réinventer la gestion d’une restauration hospitalière dans son ensemble : réponse aux besoins spécifiques des pathologies, optimisation des processus logistiques et économiques, recueil et harmonisation des pratiques, amélioration et transparence des flux d’information, prise en compte des coûts sociaux et environnementaux des aliments, financement de la transition écologique, solutions numériques…

L’APIIHR n’est pas destiné à appuyer des solutions déjà largement identifiées et expérimentées. « Sauf innovation majeure, les projets portant sur des enjeux considérés comme n’étant pas émergents ne seront pas favorisés », prévient l’UDIHR qui illustre son propos avec des exemples : conception de projets alimentaires territoriaux ou tout autre projet éligible dans le cadre de l’appel à projet du Programme National de l’Alimentation du Ministère de l’Agriculture ; projets de lutte contre le gaspillage alimentaire basés sur la collecte et la redistribution d’invendus ; création de restaurations sociales et solidaires ; ou encore sensibilisation/formation à l’alimentation ou la restauration durable.

Les dossiers de candidature peuvent être déposés jusqu’au 31 janvier. L’annonce du projet retenu, sélectionné par un jury de 9 experts, devrait être connu début avril. Le lauréat bénéficiera d’une dotation financière pouvant aller jusqu’à 10 000 euros pour mener à bien son programme.

 

Pour télécharger le dossier de candidature

Réagir à cet article

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *